Dans la cuisine du petit paradis vert

Une jour, Julie a décidé de refaire toutes les recettes de Julia. Une jour, Mamzelle Katel a décidé de réaliser toutes les recettes de ses nombreux livres de cuisine et de son inspiration.

20 janvier 2008

Fabrication du beurre en images

Bon, je ne vais pas vous refaire tout le topo sur la fabrication du beurre, mais juste des explications en images. J'ai fais ma 3e expérience aujourd'hui, toujours avec le robot, avec... euh... la nouille que je suis a un pifomètre à la place de la cervelle et a oublié de noter la quantité de crème, disons, au pif, environ 500 ml.

J'ai mis la crème à température ambiante dans le bol du robot, vitesse 3. J'ai osé appuyer un peu sur le champignon, et ça va nettement plus vite. Pitêt que j'essaierai encore la vitesse au-dessus. Par contre, achtung ! Pas plus de 500 ml de crème, parce que ça gicle pas mal dans tous le sens vers la fin, malgré le couvercle.

Là, c'est le stade Chantilly pas trop ferme.

S7300044

Jolie Chantilly, manquerai plus que du sucre

S7300047

Au bout d'une dizaine de minutes de fouettage intensif, la belle Chantilly commence à retomber.

S7300048

Je viens de racler les parois du bol, les paillettes de beurre commencent à apparaître.

S7300049

Ici, c'est encore plus net. On voit l'aspect grumeleux.

S7300050

Et là, le petit lait et la matière grasse commencent à se séparer.

S7300051

La différence est flagrante.

S7300052

Et voilà, The Butter, baignant encore dans le petit lait.

S7300053

Direction la passoire, pour égoutter...

S7300054

... puis sous l'eau froide pour bien rincer.

S7300055

Un bon malaxage à la spatule, en écrasant bien contre les parois (pas au fond, hein, sinon le beurre passa à travers), pour exprimer le reste de petit lait.

S7300056

Et la voili, ma petite motte de 140 g !

S7300057

Prête à être emballée...

Savez-vous comment nos ancêtres conservaient le beurre, en des temps où le réfrigérateur n'existait pas ? Ils le mettaient dans un pot en terre cuite puis le recouvraient d'eau fraîche qu'il fallait changer tous les jours. Même si ce moyen de conservation ne réunissait certes pas les conditions d'hygiène idéales, il n'y avait pas d'autres moyens que ceux du bord.

Posté par Mamzelle Katel à 22:02 - Bases - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire