Dans la cuisine du petit paradis vert

Une jour, Julie a décidé de refaire toutes les recettes de Julia. Une jour, Mamzelle Katel a décidé de réaliser toutes les recettes de ses nombreux livres de cuisine et de son inspiration.

12 octobre 2008

Marrons grillés... Marrons chauds...

Mmmm, rien que d'en parler, j'en ai l'eau à la bouche, les narines remplies de ces effluves qui embaument chaque coin de rue à la période hivernale.

Après les pommes et en attendant les églantines, nous avons profité du soleil rayonnant pour d'autres récoltes, celles des noix et des marrons.

 S7301134

Le saviez-vous ?

Originaire d'Asie mineure, la châtaigne a longtemps été considérée comme aliment de base, très nutritif, au même titre que les céréales. Le châtaignier avait d'ailleurs été surnommé "arbre à pain".
Châtaigne ou marron, il s'agit en fait du même akène (un fruit sec), issu du châtaignier. Attention aux marrons d'Inde de vos jardins, ils ne sont pas comestibles.
Les châtaignes sont cultivées avant tout dans les régions Rhône-Alpes, Aquitaine et Languedoc-Roussillon. Le monopole de la castanéïculture est détenu par l'Ardèche, reconnue en mai 2005 comme AOC.

Deux fois plus calorique que la pomme de terre ou la banane, la châtaigne fait partie des fruits très énergétiques (180 kcal/100 g). Pour autant, il ne faut surtout pas la bannir de son alimentation, même si l'on surveille sa ligne : grâce à sa consistance et à sa grande richesse en fibres, elle est très rassasiante et permet ainsi de faire le plein d'énergie de longue durée.

Choisissez-la lourde, avec une écorce brillante. C'est en général le gage d'un fruit bien plein. Fuyez les fruits dont la coque présente des trous : ils sont attaqués par les vers.
Conservez-la dans le bac à légume du réfrigérateur pas plus de quelques jours car, au même titre que les fruits frais, elle est très fragile. Protégez-la de l'humidité.
Une fois la coque incisée, elle peut aussi se garder au congélateur. Il suffira alors de la mettre à griller, sans même prendre soin de la décongeler.
Consommez-la grillée en la faisant cuire dans une poêle à trous ou au four, pendant 15 à 20 minutes. Avant la cuisson, prenez soin de l'inciser, assez profondément pour atteindre la seconde peau, avec un couteau. Un conseil : enfermez-la une dizaine de minutes encore chaude dans du journal, elle sera d'autant plus facile à décortiquer.
Sinon, faites-la cuire à l'eau. Dans ce cas, il faut l'inciser tout le long de la lunule (partie claire du bas de l'écorce) afin qu'après quelques minutes de cuisson, l'écorce et la peau indésirables se retirent facilement, d'une simple pression des doigts. Un conseil : ajoutez dans la casserole une cuillère d'huile qui assouplira l'écorce.
Bien qu'elle soit délicieuse nature, lors d'une soirée au coin du feu, la châtaigne se prête également à des préparations plus élaborées. Lorsqu'elle est grillée, pensez à la glisser dans une salade, avec des champignons des bois (de saison eux aussi) et du jambon cru.
Blanchie, elle passe au four dans le même plat que des pièces de viande à rôtir, notamment le veau, le porc et la fameuse dinde. Elle accompagne aussi très bien le gibier mais aussi le poisson. Enfin, vous pouvez la réduire en purée, avec un peu de crème fraîche, ou encore en velouté.
N'hésitez pas à l'utiliser en dessert. Le confit de châtaigne se réalise avec le même poids de purée de fruit et de sucre. Mélangé à du fromage blanc cela devient un Mont-Blanc. On peut aussi le manger sur des crêpes, ou s'en servir pour faire des entremets, mousses, charlottes, bavarois... Pensez à ajouter à ces préparations quelques larmes de Grand-Marnier, qui révèle toute sa saveur.
Pour finir, on peut la transformer en confiture, et, pour les confiseurs dans l'âme, confectionner de divins marrons glacés.
Notez aussi qu'il existe de la farine de châtaigne qui permet de réaliser des recettes originales, aussi bien sucrées que salées, en se substituant pour moitié à la farine traditionnelle.

En attendant que les noix sèchent à côté du poêle à bois avant d'entrer dans la composition de délicieux gâteaux et bredele, il ne me reste plus qu'à préparer les marrons afin de pouvoir en disposer durant les mois à venir. Mais je sens qu'il va falloir en trouver encore bien plus pour satisfaire les accros à la crème de marrons.

Source : http://www.linternaute.com/
Photo personnelle

Posté par Mamzelle Katel à 21:57 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Nous adorons les châtaignes chaudes, les filles m'en ont déjà réclamé !!! miam
    Manue

    Posté par ManueB, 13 octobre 2008 à 10:56
  • hummmm je suis l'odeur

    ... la bonne odeur des marrons chauds!!!
    Nous en faisions toujours les soirs de grand froid. Mon père allulmait la cheminée et y faisait sauter des marrons.... hummmmmmm

    Posté par LaBelleVerte, 17 octobre 2008 à 16:08
  • j'ai retenu le truc pour la congélation ! je voulais garder des châtaignes pour Noël , pour les faire griller chez ma famille du nord !
    J'ai publié aujourdh'hui ma rôtie de châtaignes !

    Posté par irisa, 13 novembre 2008 à 16:20
  • j'adooore les marrons! biises micky

    Posté par mickymath, 11 janvier 2009 à 20:18

Poster un commentaire